Saint-Léonard: Ouverture du dôme

Dôme de Saint-Léonard – Nous devons agir pour nos valeurs

Le Club de soccer Saint-Léonard veut sauver son dôme

Date: Mardi 5 Septembre 2023

Entrevue
Le 20 septembre 2023

Entretien avec RDI: Lire la suite

Détails sur Youtube: Lire la suite

Premier article – Manifestation

Deuxième article – Ouverture du dôme – prévue en novembre

Mardi 5 Septembre 2023

Sam Macri, trésorier de l’Association de soccer de Saint-Léonard, déplore la décision de l’arrondissement et, surtout, le court préavis obtenu. Le club aurait appris seulement il y a un mois que le dôme ne serait pas érigé l’hiver prochain.

                                                                   Jeudi 28 Septembre 2023

Radio-Canada

Publié hier à 9 h 50 HAE

Partager l’article

Les sportifs du Stade Hébert peuvent souffler : ils pourront continuer à pratiquer leurs activités en hiver. L’arrondissement de Saint-Léonard et la Ville de Montréal ont annoncé la réinstallation du dôme dès novembre, en attendant la construction d’une nouvelle structure permanente prévue pour 2025.

Plus tôt en septembre, des dizaines d’enfants, de parents et d’entraîneurs avaient manifesté leur mécontentement quand l’arrondissement a décidé de ne plus recouvrir le terrain de soccer et de football en hiver pour des raisons financières.

Saint-Léonard indiquait alors que les coûts annuels de montage, de démontage et d’entreposage étaient passés de 290 000 $ à 464 000 $ depuis la pandémie, en plus des frais d’exploitation et de chauffage, estimés à plus de 150 000 $ par année.

« C’est un rêve pour nous d’avoir non seulement un dôme temporaire, mais ils ont trouvé une solution pour les 15 prochaines années, s’est réjoui Sam Macri, trésorier au club de soccer de Saint-Léonard, entrevue avec Radio-Canada. C’est bon pour la communauté de Saint-Léonard, mais aussi pour tout l’est de Montréal. »

Sam Macri s’était rendu manifester, avec plusieurs membres du club, au conseil d’arrondissement de Saint-Léonard, puis au conseil municipal pour se faire entendre.

Les élus des deux paliers, qui ne sont pourtant pas membre du même parti, ont trouvé un terrain d’entente.

« J’ai senti la sincérité et l’honnêteté de ces gens-là et je veux les remercier, a dit Sam Macri. Les élus ont vu que la population voulait du sport et des infrastructures pour les jeunes. Lorsqu’on a un projet auquel on croit, il faut foncer. Les élus, si c’est important et qu’ils sentent une volonté, ils vont écouter. »

Ce revirement de la décision a été rendu possible grâce au travail de collaboration entre l’arrondissement qui assurera le maintien du dôme amovible pendant la transition et de la Ville de Montréal qui bonifiera le budget alloué à la construction de la structure permanente vers 2025, indique un communiqué de l’arrondissement, qui ne mentionne toutefois pas le coût du projet.

 

« C’était trop pour notre budget, mais on a écouté la population et en collaborant avec la ville, nous sommes arrivés à une entente, a expliqué Dominic Perri, conseiller de Saint-Léonard. Gouverner, c’est choisir, donc on va revoir notre budget pour trouver de l’argent pour être en mesure de monter et démonter le dôme pour deux ans. Le nouveau dôme sera doté d’un système de chauffage et de climatisation basé sur la géothermie, lequel doit permettre d’éliminer le chauffage au gaz qui produit annuellement près de 500 tonnes de GES, ajoute Saint-Léonard. L’arrondissement prévoit des économies de près de 80 % de ses frais d’exploitation actuels.

 

“C’est gagnant d’un point de vue environnemental et d’un point de vue sportif, analyse Dominic Perri. On va peser sur l’accélérateur et on a confiance que la structure permanente sera prête en 2025. On avait déjà travaillé sur le dossier, donc on ne part pas de zéro. »

 

Près de 700 jeunes de Saint-Léonard et de l’est de Montréal profitent de cette installation sportive pendant l’hiver.

P